Mark Zuckerberg : Admet avoir commis un paquet d'erreurs

Publié le par yvalcorp

Désormais, Facebook devra obtenir l'approbation de ses membres avant de changer la façon dont il récolte et partage leurs données personnelles.

Tous les utilisateurs avertis de Facebook le savent : si vous êtes à cheval sur les questions de respect de la de vie privée, il vaut mieux éviter le réseau social le plus populaire de la planète. En effet, malgré que les réseaux sociaux ont pris le pouvoir en 2011, la politique de confidentialité de Facebook laisse à désirer et est extrêmement ambigüe, notamment dans la façon dont il récolte et partage les données personnelles des utilisateurs. Facebook, par exemple, était accusé de partager ces données avec des annonceurs publicitaires, alors qu'il avait pourtant promis que ce ne serait jamais le cas. De plus, la société n'a pas averti convenablement ses utilisateurs lorsque toute une série de réglages de confidentialité a été réalisée fin 2009. Pas très rassurant... mais bonne nouvelle pour les utilisateurs : ce genre de dérives n'arrivera surement plus jamais puisque le réseau social a accepté de se soumettre durant vingt ans à des audits sur sa politique de confidentialité. Autrement dit, Facebook devra obtenir l'approbation de ses membres avant de changer la façon dont il récolte et partage leurs données personnelles. Le rôle des utilisateurs est ainsi valorisé et ce n'est pas plus mal, car ce sont eux qui font vivre le réseau social.

Mark-Zuckerberg.jpg

 

Mark Zuckerberg a promis qu'il voulait faire de Facebook le leader en matière de transparence et de contrôle en matière de vie privée.

 

 

facebook mark zuckerberg condientialité sécurité informations vie privée publicité ftc  

Alors qu'on sait que la CIA surveille déjà Facebook, le réseau social est décidément de plus en plus sous le feu des projecteurs. Pour se défendre de ces attaques, Mark Zuckerberg reconnait quelques erreurs durant l'année, notamment le renouvellement des paramètres de confidentialité des utilisateurs. A la décharge de Facebook, il est vrai que cela a été entièrement revu et est beaucoup plus clair désormais. "Malheureusement ces erreurs au cours de nos développements ont souvent fait de l'ombre aux efforts et améliorations que nous avons faits et que nous continuons à développer. Facebook a toujours cherché à être transparent sur les informations que vous partagez avec nous et nous avons mené la danse sur Internet dans la mise en place d'outils permettant aux utilisateurs de voir et de contrôler facilement les contenus qu'ils partagent en ligne. Mais nous pouvons toujours faire mieux. Je m'engage à ce que Facebook devienne le leader en termes de transparence et de contrôle de la confidentialité", conclue Zuckerberg. Est-ce que ses déclarations vous rassurent ?

Publié dans Hight tech

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article